Une voix québécoise aux journées de la schizophrénie

Alors que la santé mentale des Québécois s’est fortement dégradée dans le contexte anxiogène lié à la pandémie de Covid-19, qu’en est-il pour les personnes vivant avec la schizophrénie ainsi que les membres de leur entourage ?

À l'initiative de la 18e édition des Journées de la Schizophrénie, le Réseau Avant de Craquer et la Société québécoise de la schizophrénie et des psychoses apparentées sont heureux de s’associer à l’association PositiveMinders pour faire le point sur cette réalité qui touche près 85 000 personnes au Québec.