Le retour aux études des personnes atteintes de schizophrénie

Pour les personnes atteintes de schizophrénie, un projet de retour aux études peut s’inscrire dans un processus de rétablissement. Fortes de leur expertise en milieu scolaire, les conférencières de la Société québécoise de la schizophrénie et des psychoses apparentées (SQS) expliqueront comment les personnes en situation de handicap peuvent se prévaloir des conditions gagnantes matérielles, financières et humaines permettant de mener à terme ce projet de vie.

Il est évident que la scolarisation est importante dans la quête d’un emploi correspondant aux aspirations d’un individu. Pour les personnes atteintes de schizophrénie, un projet de retour aux études peut aussi s’inscrire dans un processus de rétablissement. L’éducation est ici un moyen de se réapproprier son pouvoir d’agir, d’obtenir un statut social, d’accroître sa confiance en soi et son sentiment d’efficacité.

Fortes de leur expertise en milieu scolaire, leurs conférencières expliqueront comment les personnes en situation de handicap peuvent se prévaloir des conditions matérielles, financières et humaines gagnantes permettant de mener à terme ce projet de vie.

Les conférencières vous démontreront qu’il y a plus d’une voie possible vers le chemin de la réussite. Une évaluation de divers facteurs (intérêts, forces et limitations personnelles, exigences des différents programmes d’éducation) permet de déterminer quel parcours académique conviendrait à l’étudiant. Elles détailleront aussi les outils, ressources et mesures d’accommodement personnalisées mises en place par les instituts d’enseignement afin de faciliter la poursuite des études.

Conférencières  
Marie Ducharme,  conseillère d’orientation
Christine Despatie, travailleuse sociale

 

mardi 14 novembre, 19h - 21h

Lieu : 7401 rue Hochelaga, Pavillon Bédard, 3e étage, porte BE-322-18
Prix : membres : gratuit | non-membres : 5 $
Informations & Inscription : en ligne