Premier colloque québécois sur le Trouble d'accumulation compulsive (TAC)

colloqueTAC

29 janvier 2018 - «J'ai depuis toujours un mal fou à jeter, à me séparer des objets, confie Élodie. J'ai des années de magazines qui dorment dans mon sous-sol et je suis incapable de me débarrasser des vêtements. À tel point qu'avoue-t-elle, la place commence à manquer»1.

C'est le sujet du tout 1er colloque québécois sur le TAC, le trouble d'accumulation compulsive, qui aura lieu le 22 mars 2018 à Montréal. Cet événement est une occasion privilégiée pour en apprendre davantage et échanger sur le trouble d’accumulation compulsive, ses particularités, sa prévalence, son diagnostic, son traitement et les efforts concertés des intervenants des milieux sociocommunautaires et municipaux pour soutenir ceux qui en sont atteints. Le colloque est organisé grâce au partenariat du CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, du CIUSSS de l'Est-de-l’Île-de-Montréal, du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, de la Ville de Montréal et du RACOR en santé mentale.

Trouble d'accumulation compulsive

Le trouble d'accumulation compulsive se caractérise par une difficulté persistante à jeter ou à se séparer de certains objets, indépendamment de leur valeur réelle. Depuis 2013, il a fait son entrée à part entière dans le DSM-V2. Cette condition, encore méconnue, affecte entre 2 % et 5 % de la population, hommes ou femmes. Elle peut conduire à un encombrement tel que cela empêche la personne atteinte de vivre adéquatement, d'effectuer ses tâches quotidiennes, l'isole et diminue son estime de soi. Le colloque vise à démystifier le TAC et à traiter des différents enjeux qui y sont reliés en abordant les thèmes de la famille et des proches, de l'habitation, de l'accompagnement, du réseau de la santé et de la recherche.

Ensemble, ils ont mis sur pied le comité TAC élargi. Sa mission consiste à sensibiliser la population, développer un continuum de services : groupes d’entraide, soutien psychologique, aide au désencombrement et mobiliser dans le but de mieux épauler les personnes accumulatrices de façon humaine.

Agir

C’est la méconnaissance de ce trouble et l'absence de services adaptés à la clientèle qui ont poussé des personnes accumulatrices à lancer un appel aux professionnels des milieux de la santé, de l’habitation et de la recherche à se réunir en 2015 et à agir. Ensemble, ils ont mis sur pied le comité TAC élargi. Sa mission consiste à sensibiliser la population, développer un continuum de services : groupes d’entraide, soutien psychologique, aide au désencombrement dans le but de mieux épauler les personnes accumulatrices de façon humaine. Cette façon d'impliquer des patients dans le développement de solutions adaptées à leurs besoins est audacieuse et donne des résultats. En plus du colloque, le comité TAC élargi a conçu et distribué un dépliant informatif sur le TAC et initié des formations suivies par quelque 500 intervenants.

 

Quoi : 1er colloque québécois sur le TAC (trouble d'accumulation compulsive)
Qui : organismes communautaires, professionnels de la santé et du milieu municipal et de la recherche, famille et proches, personnes accumulatrices
Quand : le 22 mars 2018, de 8 h à 16 h
Où : Hôtel Universel - 5000, rue Sherbrooke Est, Montréal

Affiche || Programme || Inscription ***COMPLET***

--

https://www.lexpress.fr/styles/psycho/accumulateur-compulsif-syllogomanie-j-ai-du-mal-a-jeter-c-est-grave_1694077.html

2 Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders. En français, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux

Communiqué préparé par Annie Jolicoeur membre du Comité TAC élargi