Plan d'action en santé mentale 2015-2020


Lecture à chaud
Le Plan précédent, signé par Philippe Couillard est arrivé au moment de la création des CSSS, celui de Gaétan Barette arrive avec la création des CISSS. Il y aura donc un délai avant que toutes les personnes nouvellement en place prennent connaissance des orientations ministérielles. Quand est-il du nouveau Plan d'action en santé mentale (PASM) 2015-2020, Faire ensemble et autrement? À peu près rien de neuf si vous avez connu le Plan d'action précédent et si, au fil des ans, vous avez suivi les déclarations publiques du docteur André Delorme, le directeur national de la santé mentale au ministère. On retrouve dans le PASM ses préoccupations : rejoindre les plus jeunes afin d’intervenir plus rapidement, rapprocher santé mentale et toxicomanies et dépendances, consolider la première ligne en santé mentale du réseau public.

Pour le milieu communautaire en santé mentale, il y a quelques éléments qui reviennent de l'ancien Plan 2005-2010 comme l'objectif du financement (le 10 %) qui ressemble à un mirage après dix ans. De façon anecdotique, nous avons noté que le mot communautaire était utilisé 49 fois, alors que dans le PASM précédent il ne revenait qu'à 34 reprises.

Pour ce qui est des investissements, le ministre a parlé de 70 millions d'ici 5 ans, sans expliquer de quelle façon cela se ferait. Comme le réseau public de la santé doit déjà composer avec une diminution de budget, il serait facile de penser que la somme promise retarde simplement des coupures à venir, les reportant à l'année suivante.

***
Nous vous invitons à nous communiquer vos avis, commentaires, réactions ou questionnements sur le Plan d'action en santé mentale 2015-2020 afin de nourrir notre réflexion. Écrivez-nous à racor@racorsm.org !

***

Les réactions

... du milieu communautaire en santé mentale


... du milieu de la santé (ordres et syndicats)


... des politiques


... Dans les médias, lors de l'annonce


... Dans les médias, après analyse