Comment parler du suicide

L'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) offre sur le site Comment parler du suicide des conseils appropriés pour TOUS, les ressources disponibles ainsi que les formations existantes.

Ce site s'adresse:

  • à ceux qui pensent au suicide;
  • à ceux qui sont inquiets pour un proche;
  • aux citoyens et aux travailleurs;
  • aux intervenants;
  • aux médias et aux créateurs.

Gestion autonome de la médication

Le but de la Gestion autonome de la médication (GAM) en santé mentale est de permettre à la personne qui prend des médicaments de se rapprocher d’une médication qui lui convient et qui s’intègre dans une démarche plus large d’amélioration, de mieux-être et de reprise de pouvoir sur sa vie.

On parle maintenant d’implantation de pratiques GAM à l’extérieur du Québec, notamment en Ontario et au Brésil.

Le Centre d’étude et de recherche en santé mentale et travail

Le Centre d’étude et de recherche en santé mentale et travail est un regroupement de chercheurs chevronnés et d’étudiants passionnés qui travaillent en collaboration avec les acteurs de terrain (cliniciens, entreprises, syndicats, paires aidants, etc.) afin de faciliter la réadaptation ou l’insertion professionnelle des personnes vivant un trouble mental courant (ex. dépression) ou grave (ex. schizophrénie).

Lutte à la stigmatisation et dévoilement du GPS-SM

Le Groupe provincial sur la stigmatisation et la discrimination en santé mentale (GPS-SM) est un regroupement de partenaires nationaux et régionaux du Québec ayant pour intérêt commun la lutte contre la stigmatisation liée aux problèmes de santé mentale.

Ils offrent une série d'outils, tels les Mini-guides d’accompagnement pour la lutte contre la stigmatisation cahier de lectures liées à la formation sur la stigmatisation; des formations et des vidéos.

Bon tripP-Bad trip

BON TRIP-BAD TRIP est une trousse d’animation qui a pour but de sensibiliser sans être moralisateur, informer sans culpabiliser les personnes présentant un problème psychotique aux impacts de leur consommation de drogues ou d’alcool sur leur maladie et leurs médicaments.

LE REFER-O-SCOPE : UN NOUVEL OUTIL POUR OBSERVER ET AGIR AVANT LA PSYCHOSE

Aider parents, proches, intervenants et professionnels des services sociaux et de santé à reconnaître les signes avant-coureurs de la psychose par le développement d’un outil destiné au grand public a fait partie du mandat de la SQS ces trois dernières années : c'est là le but du refer-O-scope.