Le Groupe provincial sur la stigmatisation et la discrimination en santé mentale (GPS-SM) est un regroupement de partenaires nationaux et régionaux du Québec ayant pour intérêt commun la lutte contre la stigmatisation liée aux problèmes de santé mentale.

Ils offrent une série d'outils, tels les Mini-guides d’accompagnement pour la lutte contre la stigmatisation cahier de lectures liées à la formation sur la stigmatisation; des formations et des vidéos.

Le gouvernement du Québec versera 76,1 millions de dollars sur 10 ans pour mettre en œuvre sa nouvelle politique de prévention en santé. Sous-titré « Un projet d’envergure pour améliorer la santé et la qualité de vie de la population », le document officiel vise l’ensemble des Québécois et, lorsque nécessaire, cible avec plus d’intensité les populations vulnérables dans le but de réduire les inégalités sociales de santé.

Cette ligne téléphonique de l'AQRP vous donne l'occasion d'être écouté en toute confidentialité et de discuter avec des intervenants pairs aidants certifiés.

Please call them to speak with someone who understands from a personal point of view the challenges of day-to-day living with mental and emotional health issues and the recovery journey.

Un Canadien ou une Canadienne sur trois affrontera un problème lié à la santé mentale à un moment ou un autre de sa vie. Lorsque le problème est décelé et traité assez tôt, les conséquences peuvent être moins graves. Premiers soins en santé mentale (PSSM) confère aux gens les aptitudes nécessaires afin qu'ils puissent fournir de l'aide rapidement; cette aide jouera, à son tour, un rôle important quant au rétablissement.

L'organisme Éducaloi a mis en ligne sur son site un dossier s'adressant aux proches aidants afin de leur apporter toute l'information juridique dont ils ont besoin. Il est vrai que de nombreuses questions juridiques se posent lorsqu'on devient proche aidant. A-t-on le droit de s’absenter du travail pour s’occuper de la personne que l'on soutient ? Peut-on l’appuyer au moment de prendre des décisions importantes concernant certains soins ? Comment agir à sa place, lorsqu’elle n’est pas capable de le faire elle-même ?