Une assemblée générale annuelle qui lance une nouvelle année avec énergie!

23 juin 2016. - 50 personnes, 32 organismes, soit un peu plus du tiers des organismes membres du RACOR se sont réunis le mardi 7 juin 2016 au Centre Saint-Pierre pour le bilan annuel des réalisations du RACOR en santé mentale. Vous pouvez les découvrir dans le rapport annuel que nous vous invitons à consulter. Lire en ligne (ISSUU) | Télécharger (PDF)

 

 

Vote lors de l'AGA (à gauche) - Alice Charasse, directrice générale du RACOR (à droite) 

 

>>> Plus de photos


Notre conseil d'administration 2016-2017

Pour la première fois depuis de nombreuses années, des élections ont été nécessaires pour combler les cinq postes vacants au conseil. Ce qui démontre une belle vitalité dans votre vie associative et démocratique! Les cinq personnes nouvellement élues rejoignent celles qui terminent cette année leur 2e année de mandat. Voici les neuf personnes qui auront à cœur le développement du RACOR d’ici la prochaine assemblée générale annuelle :

  • David Castrillon*, Parrainage civique de l’est de Montréal, est (administrateur) ;
  • Jennifer Harper*, Maison Lucien l’Allier, centre-ouest (administratrice) ;
  • David Jonhson*, AQPAMM - Association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale, centre-est (trésorier) ;
  • Michèle Lafrance*, Maison l’Éclaircie de Montréal, nord (administratrice) ;
  • André Mercier, Suivi communautaire Le Fil, centre (vice-président) ;
  • Claude Saint-Georges*, Le Mûrier, est (secrétaire) ;
  • Johanne Talbot, La Clé des champs, nord (administratrice) ;
  • Diane Vinet, Association Canadienne pour la Santé Mentale - filiale de Montréal, régional (présidente) ;
  • Marie-Claude Wilkins, Équipe Entreprise, ouest (administratrice).

(*) Personnes nouvellement élues

 


Nos quatre priorités pour 2016-2017

Au cours des prochains mois, plusieurs éléments importants seront mis en place par la direction de la santé mentale du ministère de la Santé et des Services Sociaux en lien avec la réalisation de certaines mesures du Plan d’action en santé mentale dans les CIUSSS. Les membres de l’assemblée ont voté à l’unanimité pour que le RACOR continue à développer des liens de collaboration et d’influence avec les nouvelles structures du réseau de la santé et des services sociaux à Montréal, en lien avec ses différents partenaires.

Il sera donc question de :

  • maintenir des liens et participer à des dossiers avec chacune des Directions Santé Mentale des cinq CIUSSS afin de mettre en valeur nos membres, de faire valoir l’expertise communautaire et d’appuyer les démarches des organismes membres du RACOR ;  
  • développer et maintenir une vision régionale des programmes et services en santé mentale, de l’évolution du PASM 15-20 et continuer à demander la mise sur pied de structures régionales de concertation en santé mentale.

Il reste quelques importants vestiges à portée régionale qui ont survécu à la dernière réforme créant les 5 CIUSSS. Parmi eux, le comité régional de liaison sur le partenariat montréalais animé par le CIUSSS du Centre-Sud dans les relations communautaire-réseau public, qui est consulté entre autres dans le cadre du Programme de Soutien aux Organismes Communautaires (PSOC). Ces travaux sont, bien sûr, une autre priorité pour le RACOR.

Enfin, avec ces priorités prioritaires que nous venons de décrire, nous allons continuer à assurer auprès des membres, la mise à jour et la diffusion des différents dossiers suivis par le RACOR en utilisant les outils de communication développés au cours des dernières années.

Trois autres priorités ont été retenues et devraient occuper tous les recoins des agendas de notre équipe de deux personnes, des membres du conseil d’administration et des bénévoles qui se joindront à nos comités au fil des prochains mois.
II. Que le RACOR, dans la mesure de ses moyens, soutienne et développe des initiatives régionales sur des thématiques où la santé mentale est présente directement ou de manière transversale.
III. Que le RACOR, dans la mesure de ses moyens, participe à des dossiers provinciaux en santé mentale selon les dossiers proposés par les partenaires nationaux.
IV. Que le RACOR, dans la mesure de ses moyens, développe avec ses organismes membres des lignes de communication afin de pouvoir réagir rapidement aux événements rapportés dans les médias.


Dans la dernière année, le RACOR a déjà commencé à développer des liens avec les cinq responsables de la santé mentale dans les CIUSSS. Dans une perspective régionale, nous souhaitons trouver une place dans chaque territoire (comité, table, rencontre) permettant au RACOR de maintenir une vision globale de la situation montréalaise... et cela, au mieux de nos capacités, avec notre petite équipe (qui ne pourra pas être partout à la fois!).

De sérieux défis à venir pour cette prochaine année!