Actualités du RACOR

Oui, demandons de l’aide!

25 janvier 2017. - Nous avons ressenti un profond malaise en lisant les deux chroniques de Patrick Lagacé : «Demandez de l’aide, disent-ils» du 19 janvier et «Gestion merdique des ressources humaines» du 25 janvier 2017 dans La Presse+.

Avec ces deux récentes chroniques, et votre audimat important, nous avons une grande inquiétude à l’idée de penser que certaines personnes déjà vulnérables pourraient être fragilisées voire même découragées de parler de ce qu’elles vivent.

Des vœux et des résolutions pour 2017

14 décembre 2016. - L’année 2016 se termine et c’est le moment d’envisager la nouvelle année. Une année encore neuve, immaculée et ouverte à toutes les possibilités. Pouvons-nous espérer une meilleure vie dans notre société ? Tiens, commençons par de belles intentions.

Si un gouvernement a pour vision ceci : une population québécoise en santé est une population dans laquelle chaque personne a la capacité et les conditions pour réaliser son plein potentiel et participer au développement durable de la société. Êtes-vous encouragé ? Et si ce même gouvernement ajoute que parmi les problèmes de santé évitables qui sont prioritaires, il y a les problèmes d’adaptation sociale et de santé mentale. Vous croyez rêver ?

Une semaine engagée pour le milieu communautaire montréalais

30 novembre 2016. - Les 7, 8 et 9 novembre derniers, le milieu communautaire québécois commençait sa mobilisation autour de la grande campagne unitaire "Engagez-vous pour le communautaire". Nous tirons un bilan très positif des 3 journées de grève, avec plus de 1300 groupes - santé & services sociaux, défense des droits, centres de femmes, alphabétisation, famille, environnement...- qui ont pris part aux actions organisées dans toutes les régions du Québec. En attendant les prochaines démonstrations en février, Le RACOR vous propose de revoir le fil des événements à Montréal.

 

Pour prévenir et contrer l’effet Trump : la reconnaissance du secteur pluriel

7 novembre 2016. - Lettre ouverte de David Castrillon, directeur général du Parrainage Civique de l’est de l’île de Montréal (PCEIM) et administrateur au RACOR en santé mentale ; dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire qui tient des actions cette semaine.
***
Henry Mitzberg a souligné que la reconnaissance du secteur pluriel (les organismes communautaires) est fondamentale pour assurer la continuité d’une société démocratique et durable. Ce principe est aussi affirmé par le gouvernement du Québec et par plusieurs des décideurs publics. Dans cette courte réflexion, nous creusons certaines caractéristiques de la reconnaissance et l’importance de reconnaître le milieu communautaire.